Log in!

Click here to log in
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  
    Recommended:
    > French translator



    Ads:





    Si + imparfait

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Si + imparfait
    Message de lefuongthuy posté le 14-07-2017 à 08:44:09 (S | E | F)
    Bonjour
    Pourriez-vous me donner une situation dans laquelle je peux dire cette phrase ? Merci.

    - Si tu travaillais, tu réussirais.

    Le " si " dans la phrase est une hypothèse d'une situation dans le passé ou le présent ? Si c'est dans le présent, donc quelle est la différence de sens entre la phrase ci-dessus et la phrase suivante : " Si tu travailles, tu réussiras ".

    Si le " si " dans la phrase est une hypothèse d'une situation dans le passé, pourquoi ne la mettons nous pas au plus-que-parfait? En fait, je crois que je ne suis pas sûre quand j'utilise le Si + imparfait.

    Merci our vos renseignements.

    Thuy


    -------------------
    Modifié par lefuongthuy le 14-07-2017 08:45




    Réponse : Si + imparfait de jij33, postée le 14-07-2017 à 09:24:26 (S | E)
    Bonjour lefuongthuy
    Voici un lien qui peut répondre aux questions que vous vous posez : on peut très bien ne pas être étudiant finnophone et en tirer profit. Ces notions, héritées de la grammaire latine, sont valables pour tous ceux qui apprennent le français de manière approfondie : Lien internet

    Si tu travailles, tu réussiras : c'est l'éventuel. La condition est réalisable. Le verbe de la proposition principale est généralement au futur simple, mais on peut aussi y trouver l'impératif : si Anne téléphone, dis-lui que je la rappellerai ce soir.
    Si tu travaillais, tu réussirais : c'est soit le potentiel (1), soit l'irréel du présent (2).
    1) si tu travaillais, tu réussirais. Le sens peut être : si tu te mettais vraiment au travail dès aujourd'hui, tu pourrais réussir, mais ne tarde pas trop ! C'est encore possible, c'est pourquoi on parle de potentiel.
    2) si tu travaillais, tu réussirais. Le sens peut être : si tu travaillais (mais hélas, tu ne travailles pas), tu réussirais. L'attitude présente, qui se caractérise par l'absence de travail, fait qu'il est impossible de réussir actuellement.

    Enfin, il existe l'irréel du passé : si tu avais travaillé, tu aurais réussi. Oui, mais voilà, la condition n'a pas pu se réaliser dans le passé, puisque tu n'as pas travaillé ! C'est trop tard et tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même.

    Je vois que tel n'est pas votre cas, Lefuongthuy ! Vous travaillez assidûment votre français ! Si vous continuez ainsi, vous progresserez ! C'est... l'éventuel.
    Bonne continuation



    Réponse : Si + imparfait de lefuongthuy, postée le 15-07-2017 à 04:36:36 (S | E)
    Bonjour Jij33,

    Vous dites : " c'est pourquoi on parle de potentiel ". Pourquoi ne dites-vous pas : " on parle du potentiel " ?
    Je vous demande cela parce que dans un autre forum, j'ai écrit " on utilise le temps de plus-que-parfait " et on m'a corrigée : " on utilise le temps du plus-que-parfait ".
    Même question pour :
    - Une question de grammaire / une question de la grammaire
    - Une faute d'orthographe/ une faute de l'orthographe
    - Les mots d'amour/ les mots de l'amour
    - Une seconde d'inattention/ une seconde de l'inattention

    Est-ce qu'il y a une règle pour cela ou il faut les retenir par coeur ?

    Concernant la question sur Si + imparfait, je pense que je le comprends maintenant avec vos explication et le lien. Merci beaucoup.

    Thuy

    -------------------
    Modifié par lefuongthuy le 15-07-2017 04:53





    Réponse : Si + imparfait de jij33, postée le 15-07-2017 à 19:33:16 (S | E)
    Bonjour
    - Une question de grammaire
    - Une faute d'orthographe
    - Les mots d'amour
    - Une seconde d'inattention, un immeuble de douze étages, un panier de cerises, un groupe d'amis, un devoir de mathématiques...
    Dans ces groupes nominaux, "de" est la préposition qui introduit le complément du nom et ce complément n'est pas précédé d'un article, puisqu'il s'agit de grammaire, d'orthographe, d'amour, d'inattention, etc. en général : « ces compléments n'identifient pas une occurrence particulière du référent, mais renvoient à la notion générale dénotée par le nom : un bijou en or ; une tasse à café ; un coiffeur pour dames ; un verre à dents [...] ; une voiture de fonction ; un poste de professeur » Grammaire méthodique du français, M. Riegel, J-C. Pellat, R. Rioul, 7e édition .
    Cela ne signifie pas qu'on ne trouvera jamais de déterminants. On en trouve un quand on peut identifier le nom complément ou préciser son appartenance : la maison de mes parents, la voiture de ton père, l'efficacité de ce médicament : dans les trois cas, on sait à qui appartiennent la maison et la voiture et l'on pourrait préciser le nom du médicament.

    Pour "parler de potentiel", c'est différent, puisqu'il ne s'agit plus d'un complément du nom, mais du complément d'objet indirect (COI) du verbe parler, qui se construit avec la préposition "de". Cependant, là aussi, le mot "potentiel" est un terme grammatical général. Il n'était pas seulement question du potentiel d'une unique phrase ; j'aurais pu donner plusieurs exemples exprimant un potentiel.

    Essayer de répondre à des questions aussi précises et ardues que les vôtres est un plaisir ! Bonne continuation dans votre étude de ma belle langue !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français
    Share : Facebook / Google+ / Twitter / ...