Log in!

Click here to log in
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  




    Ads:





    Learn French > French lessons and exercises > French test #4112
    > Other French exercises on the same topics: Geography, history, politics, literature... | Find the correct tense [Change theme]
    > Similar tests: - Subjunctive present - The Present Indicative - Simple Past - The Present Imperative - French Simple future - Verb Être - Using 'si' in the sentences. - Indicative tenses
    > Double-click on words you don't understand


    Conjugation and Scottish culture.


    Documents du Net remaniés pour les besoins du test

    Sir William Wallace

     (1270-1305)

    Sir William Wallace est l’un des plus grands héros nationaux de l’Écosse et le chef incontesté de la résistance écossaise face à l’Empire Anglais qui prévalait sur l’Écosse à la fin du 13e siècle. 

     

    William Wallace est né en 1270 à Ellerslie (Eldersie aujourd’hui) en Ayrshire en Écosse. Deuxième d’une famille de trois garçons, son père était Sir Malcom Wallace, un petit propriétaire foncier d’Eldersie et d’Auchinbothie et chevalier écossais peu connu. Sa mère, Margaret de Crawford, était la fille de Sir Hugh Crawford, le Shérif de Ayr.

     

    Il passa sa jeunesse à Dunipace, tout près de Stirling, sous la supervision de son oncle qui était prêtre. Pour l’époque, Wallace faisait figure de géant, mesurant plus de 1.90 mètre. Pendant les trois années d’insécurité qui suivirent la mort du roi Alexandre III, William Wallace développa ses capacités intellectuelles et son éducation avec l’aide de son oncle et s’aligna pour faire carrière à l’Église. Son amour et sa passion pour la liberté peuvent en grande partie être créditées à son oncle, qui lui inculqua les vraies valeurs et l'essence de la liberté.

     

     

    En 1291, le père de William Wallace, Sir Malcom Wallace, fut tué par un chevalier anglais nommé Fenwick car il refusait de céder à l’autorité du roi Edward Longshanks.  William Wallace prit sa vengeance sur Fenwick en mai 1296 lorsqu’il intercepta le convoi mené par ce dernier en direction du village d’Ayr.

    Cette première attaque fut le premier exploit de Wallace, qui lui rapporta plus de 200 chevaux, des armes et armures ainsi qu’une bonne quantité d’or et d’argent. La forte présence d’armées anglaises au Nord de l’Écosse et la croissance du nationalisme chez les Ecossais ont entraîné le besoin pour de nouveaux leaders écossais. Le jeune Wallace, avec sa haine envers l’occupation étrangère de son pays, s’est alors retrouvé à la tête d’un mouvement, toujours plus grandissant, de résistance nationale.

    Sous Wallace, les Ecossais, paysans et chevaliers plutôt que la noblesse écossaise, étaient réunifiés dans le but de libérer l’Écosse de toute occupation étrangère. Contrairement aux nobles écossais qui avaient souvent auparavant juré loyauté et allégeance au roi Edward Longshanks, la force patriotique de Wallace demeura dédiée à la lutte pour l’indépendance de l’Écosse.

     

    L’un des plus grands exploits de Wallace fut sa victoire sur les Anglais lors de la bataille de 'Stirling Bridge’ au cours de laquelle il écrasa en septembre 1297, les envahisseurs anglais qui, depuis le  nord de l’Écosse,  désiraient reprendre le pouvoir sur le pays. Cette victoire démontra clairement qu’une armée de simples paysans est capable de détruire le mythe de l’invincibilité anglaise.

    Wallace envahit par la suite le nord de l’Angleterre et ravagea les comptés de Northumberland et Cumberland. À son retour en Écosse en décembre 1297, il fut promu chevalier et proclamé 'Gardien’ du royaume de l’Écosse. La noblesse écossaise par contre ne lui accordait qu’un petit support dans sa quête pour l’indépendance.

     

    La victoire de Wallace sur le Pont de Stirling fut rapidement oubliée par Edward Longshanks. A partir de  1298, ce dernier envahit le nord de l’Écosse en ayant pour but d’écraser Wallace et tous ceux qui se battaient pour l’indépendance de l’Écosse. En 1305, Wallace fut trahi par un de ses chevaliers, et fut capturé par les anglais tout près de Glasgow. Il fut par la suite amené à Londres où il subit son procès pour traîtrise envers le roi d’Angleterre. Wallace répondit seulement qu’il était un Écossais, né en Écosse, et qu’il n’avait jamais juré allégeance au roi d’Angleterre et qu’il ne reconnaissait pas la souveraineté d'Edward sur son propre pays. Le 23 août de la même année, Wallace fut exécuté.

     

    A vous, maintenant !

    Reconstituez la conclusion






    Twitter Share
    French exercise "Conjugation and Scottish culture." created by bridg with The test builder
    Click here to see the current stats of this French test

    Please log in to save your progress.


    Edward Longshanks que la capture de Wallace et son exécution détruit l'esprit de liberté chez les Écossais. Il par contre dans l'erreur car l'exécution barbare de Wallace pour les Écossais que les Anglais un leader militaire écossais très populaire et ceci n' avait fait qu' le désir et la détermination des Écossais à être libres. Peu de temps après la mort de Wallace, Robert de Bruce une armée d'Écossais, plus déterminés que jamais à Wallace et à se battre pour leur liberté. Robert de Bruce fait revivre la rébellion nationale et les Anglais. En 1306, il fut couronné roi d'Écosse. La plus grande contribution de Wallace à son pays qu'il de l'ombre Robert de Bruce pour qu'il prenne enfin part à l'indépendance de l'Écosse.








    End of the free exercise to learn French: Conjugation and Scottish culture.
    A free French exercise to learn French.
    Other French exercises on the same topics : Geography, history, politics, literature... | Find the correct tense | All our lessons and exercises

    Share : Facebook / Google+ / Twitter / ...