Log in!

Click here to log in
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  




    Ads:





    Learn French > French lessons and exercises > French test #68192
    > Other French exercises on the same topic: Dictation [Change theme]
    > Similar tests: - Dictée audio : Salutations et formules de politesse) - Dictation : Some words - Dictée : trouver les fautes - Dictée : J'ai rêvé (poème) - Dictée : Formes verbales en [e] - Dictée audio : (fin de 4ème) - Bilan orthographique - Dictée audio : mots commençant par A ou HA (audio)
    > Double-click on words you don't understand



    Ne m'en voulez pas ...

    :)

    Find 20 mistakes in this text.



    La mort de Gavroche :

    Il rampait à plat ventre, galopait à quatre pattes, prenait son panier aux dents, se tordait, glissait, ondulait, serpentait d ' un mort à l ' autre, et vidait la gibernne ou la cartouchière comme un singe ouvre une noix.
    De la baricade, dont il était encore assez près, on n ' osait lui crier de revenir, de peur d ' apeller l ' attention sur lui.
    Sur un cadavre, qui était un caporal, il trouva une poire à poudre.
    - Pour la soif, dit-il, en la mettant dans sa poche.
    À force d ' aller en avant, il parvint au point le broulliard de la fusillade devenait transparant. (. )
    Au moment Gavroche debarrassait de ses cartouches un sergent gisant pres d ' une borne, une balle frappa le cadavre.
    - Fichtre! dit Gavroche. Voilà qu ' on me tue mes morts.
    Une deuxième balle fit étincelé le pavé à côté de lui. Une troisième renversa son pannier.
    Gavroche regarda et vit que cela venait de la banlieue.
    Il se dressa tout droit, debout, les cheveux au vent, les mains sur les hanches, l ' œil fixé sur les gardes nationaux qui tiraient, et il chanta :
    On est laid à Nanterre,
    C ' est la faute à Voltaire,
    Et bete à Palaiseau,
    C ' est la faute à Rousseau.
    Puis il ramassa son panier, y remit, sans en perdre une seule, les cartouches qui en étaient tombées et, avancant vers la fusillade, alla dépouiller une autre giberne. une quatrième balle le manqua encore. Gavroche chanta :
    Je ne suis pas notairre,
    C ' est la faute à Voltaire,
    Je suis un oiseau,
    C ' est la faute à Rousseau.
    Une cinquième balle ne réussie qu ' à tirer de lui un troisième couplet :
    Joie est mon caractère,
    C ' est la faute à Voltaire,
    Misère est mon trousseau,
    C ' est la faute à Rousseau.
    Cela continua ainsi quelque temps. Le spectacle était épouvantable et charmant. Gavroche, fusillé, tacquinait la fusillade. Il avait l ' air de s ' amuser beaucoup.
    C ' était le moineau bequetant les chasseurs. Il répondait à chaque décharge par un couplet. On le visait sans cesse, on le manquait toujours. Les gardes nationaux et les soldats riaient en l ' ajustant. (. )
    Une balle pourtant, mieux ajustait ou plus traître que les autres, finit par atteindre l ' enfant feu folet. On vie Gavroche chanceler, puis il s ' affaissa. Toute la barricade poussa un cri; assis sur son séant, un long filet de sang rayait son visage, il éleva ses deux bras en l ' air, regarda du côté d ' était venu le coup, et se mit à chanter :
    Je suis tombé par terre,
    C ' est la faute à Voltaire,
    Le nez dans le ruisseau,
    C ' est la faute à .
    Il n ' acheva point. Une seconde balle du même tireur l ' arrêta cour. Cette fois il s ' abattit la face contre le pavé, et ne remua plus. Cette petite grande ame venait de s ' envoler.

    Click on the errors :
           







    End of the free exercise to learn French: Dictée : Gavroche
    A free French exercise to learn French.
    Other French exercises on the same topic : Dictation | All our lessons and exercises

    Share : Facebook / Google+ / Twitter / ...