Log in!

Click here to log in
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  




    Ads:





    Production Écrite - Contribution

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Production Écrite - Contribution
    Message de rafaelix posté le 12-09-2017 à 20:13:51 (S | E | F)

    Bonjour à toutes et à tous,

    Après les vacances d’été, je rentre avec des forces augmentées à ce forum.

    Pourriez-vous m'aider à corriger ce texte ?

    Merci.

    ** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **%
    Consigne:
    Une revue scientifique organise un forum sur le thème : y a-t-il une vie extraterrestre ? Vous avez beaucoup de doutes là-dessus. Vous envoyez votre participation au forum et vous faites part de ces doutes d’une façon humoristique mains convaincante.

    ** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **

    L’être humaine déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux donc nous avons peur de nous trouver tout seul, même dans le plus bel endroit. Il est pour cela que tous ont la même occurrence en regardant le ciel plein d’étoiles : Il doit avoir quelqu’un d’autre là-haut...

    Dans ce moment, l’imagination s’envole. Les images des petites créatures vertes avec des longs bras se forment dans nos têtes. Ils nous surveillent, sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique, en changeant le canal de son appareil de radio pour former des phrases. Après, leur plateau volant se dirigera à la Maison Blanche ou à la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent ce truc. Ne savent-ils pas qu’elle est Française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous seront leurs esclaves... Au moins, cela est le futur que les films nous ont montré donc : pourquoi le mettre en cause ?

    La principale raison est que la possibilité d’une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L’univers est tellement immense et nous sommes si minuscules qu’il serait plus probable de trouver un certain grain de sable dans une plage aux yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l’extérieur ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivé que presque chez nos voisins du Système Solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connait. C’est triste mais c’est comme ça.

    Il est beau de rêver avec des fuses spatiales et batailles où les hommes luttent contre le côté sombré de la force, mais la réalité est obstiné. S’il y avait une civilisation dans une autre planète, il serait bien possible que nous ne soyons jamais conscients d’eux et vice-versa. Ils ne connaitront jamais notre foyer. Tant mieux, pour la Statue de la Liberté !

    ** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **%



    -------------------
    Modifié par rafaelix le 12-09-2017 20:16




    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 13-09-2017 à 01:22:33 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    Consigne:(espace devant un double point : Lien internet
    )

    Une revue scientifique organise un forum sur le thème : y a-t-il une vie extraterrestre ? Vous avez beaucoup de doutes là-dessus. Vous envoyez votre participation au forum et vous faites part de ces doutes d’une façon humoristique mains convaincante.



    L’être humaine(accord) déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux (virgule) donc nous avons peur de nous trouver tout seul, même dans le plus bel endroit. Il est(incorrect ; il faut un présentatif Lien internet
    pour cela que tous ont(à conjuguer à la 1ere personne du pluriel, sans oublier le pronom personnel sujet) la même occurrence(autre mot) en regardant le ciel plein d’étoiles : Il(minuscule après un double point) doit (ici, il manque un adverbe de lieu qui équivaut à 'là') avoir quelqu’un d’autre là-haut( à placer en début de proposition, après le double point et suivi d'une virgule)...

    Dans(autre préposition) ce moment(à remplacer par 'instant' ; vous accorderez le déterminant démonstratif), l’imagination s’envole. Les images des petites créatures vertes avec des(mieux : 'de' devant un adjectif qualificatif) longs bras se forment dans nos têtes. Ils(autre pronom sujet : il s'agit des 'créatures') nous surveillent, sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique, en changeant le canal de son appareil de(à enlever ; déterminant possessif) radio pour former des phrases. Après( autre adverbe indiquant une succession dans le temps), leur plateau volant( ' un platillo volante' n'est pas 'un plateau volant'. Traduisez-le) se dirigera à(autre préposition indiquant la direction) la Maison Blanche ou à(même remarque) la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent ce truc(cela ne veut rien dire ; ' évitez 'truc'. A reformuler). Ne savent-ils pas qu’elle est Française( adjectif désignant un pays : minuscule) ?...) pour les détruire. À la fin, ils(voir plus haut) auront conquis la planète et nous seront(sujet : 'nous') leurs esclaves... Au moins,(A placer après le verbe et remplacez 'au' par 'du' : cette locution signifie 'en tout cas') cela est le futur que les films nous ont montré (virgule)donc :(enlevez ce double point) pourquoi le mettre(autre verbe, car 'mettre en cause' signifie 'rendre responsable' ; or, cela n'a pas de sens ici) en cause ?

    La principale raison est que la possibilité d’une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L’univers est tellement immense et nous sommes si minuscules qu’il serait plus probable('plus probable' ?) de trouver un certain(autre adjectif, à placer après le nom) grain de sable dans(autre préposition indiquant une surface) une plage aux(déterminant défini) yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l'extérieur('à l'extérieur' de quoi ? A compléter) ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivé(accord) que presque(enlever ; forme négative incorrecte : avec 'ne', il manque un élément négatif) chez nos voisins du Système Solaire(minuscules). Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connait(accent circonflexe). C’est triste mais c’est comme ça.

    Il est beau de rêver avec des (à enlever ; mettez une préposition) fuses(orthographe) spatiales et ( ici, préposition) batailles où les hommes luttent contre le côté sombré(pas d'accent) de la force, mais la réalité est obstiné(accord). S’il y avait(présent) une civilisation dans(autre préposition indiquant une surface) une autre planète, il serait(pas de conditionnel, mais indicatif présent : l'idée de probabilité est déjà indiquée par l'adjectif 'possible') bien possible que nous ne soyons jamais conscients d’eux(autre pronom ; il s'agit d'une 'civilisation') et vice-versa. Ils(Que représente ce pronom ?) ne connaitront(accent circonflexe) jamais notre foyer(autre mot). Tant mieux,(enlevez la virgule) pour la Statue de la Liberté !

    Bonne correction






    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 13-09-2017 à 13:08:10 (S | E)

    Merci alienor64.
    Une nouvelle version.

    (*) J’ai raté de peu la « soucoupe volante », simplement j’ai choisi quelque chose plus grand.
    (**) Comment pourrais-je exprimer l’idée de hogar/home qui est différent de celle de casa/house ?

    ** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **%

    L’être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous trouver tout seul, même dans le plus bel endroit.  C’est pour cela que nous tous avons la même idée soudaine en regardant le ciel plein d’étoiles : là-haut, il doit avoir quelqu’un d’autre...

    À cet instant, l’imagination s’envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes. Elles nous surveillent, sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique, en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante (*) se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté  (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu’elle est française ?...)  pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est du moins le futur que les films nous ont montré, donc pourquoi le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d’une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L’univers est tellement immense et nous sommes si minuscules qu’il serait plus probable de trouver un grain de sable particulier sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l’extérieur de la Terre ont commencé il y a peu de temps et ne sont encore arrivée que chez nos voisins du système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C’est triste mais c’est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la force, mais la réalité est obstinée. S’il y avait une civilisation sur une autre planète, il serait bien possible que nous ne soyons jamais conscients d’elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre maison (**). Tant mieux pour la Statue de la Liberté !





    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 13-09-2017 à 19:57:22 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    (*) J'ai raté de peu la « soucoupe volante », simplement j'ai choisi quelque chose plus grand. Dans ce cas, vous auriez pu choisir 'plate-forme' !
    (**) Comment pourrais-je exprimer l'idée de hogar/home qui est différent de celle de casa/house ?

    ** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **** // **%

    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous trouver('retrouver') tout seul(accord), même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée soudaine(à remplacer par un adjectif synonyme et mis entre deux virgules) en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit (ici, il manque toujours l'adverbe de lieu qui équivaut à 'là')avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes. Elles nous surveillent,(enlevez la virgule) sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique, en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante (*)(oui ! laissez donc 'soucoupe volante') se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est du moins(entre deux virgules) le futur que les films nous ont montré,(autre ponctuation : point-virgule) donc(après 'pourquoi') pourquoi le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules qu'il serait plus probable(pourquoi 'probable' ? Mettez l'adverbe correspondant suivi d'un adjectif qualificatif au comparatif) de trouver un grain de sable particulier(autre adjectif de sens plus précis que 'particulier' pour décrire ce grain de sable) sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l'extérieur de la Terre (parlez plutôt de 'galaxie', de 'cosmos', 'd'espace sidéral'... ) ont commencé il y a peu de temps et ne sont encore(enlever) arrivée(accord) que chez nos voisins du système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.(Si nos émissions radio sont arrivées chez nos voisins, ils peuvent alors savoir que nous existons !)

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la force(majuscule), mais la réalité est obstinée(pourquoi 'obstinée' ?). S'il y avait(voir indications dans la dernière réponse) une civilisation sur une autre planète, il serait( même remarque) bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre maison(autre mot ou autre formulation pour indiquer l'endroit douillet où nous vivons) (**). Tant mieux pour la Statue de la Liberté !

    Bonne soirée




    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 17-09-2017 à 20:11:44 (S | E)

    (*) Umm. Je me rends.
    (**) Une belle métaphore espagnole "La realidad es terca". J’ajouterais : comme une mule.

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    L’être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tous seuls, même dans le plus bel endroit.  C’est pour cela que nous tous avons la même idée « soudaine » en regardant le ciel plein d’étoiles : là-haut, il doit (*) avoir quelqu’un d’autre...

    À cet instant, l’imagination s’envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique, en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté  (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu’elle est française ?...)  pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc  le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d’une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L’univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que, cette rencontre serait moins probable que trouver un grain de sable particulier sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l’espace extérieur ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivée que chez nos inhabités voisins du système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C’est triste mais c’est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est obstinée (**) S’il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d’elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !





    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 17-09-2017 à 23:03:29 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    (*) Umm. Je me rends.
    (**) Une belle métaphore espagnole "La realidad es terca". J'ajouterais : comme une mule.

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tous(ici, c'est un adverbe qui signifie 'entièrement', donc : invariable) seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée "soudaine" (autre adjectif à mettre entre deux virgules ; déjà signalé. Pourquoi l'avoir mis entre guillemets ? ) en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit (*)(le pronom est 'y') avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique,(pas de virgule) en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins(virgule) le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que,(pas de virgule) cette rencontre serait moins probable que (préposition) trouver un grain de sable particulier(autre adjectif : déjà signalé) sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume (vous avez modifié la construction de cette phrase et n'avez pas tenu compte des indications données). Par ailleurs, nos émissions de radio à l'espace extérieur( autre expression, celle-ci n'étant pas très heureuse. Les indications déjà données auraient pu vous guider) ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivée(accord : déjà signalé) que chez nos inhabités voisins(cela n'a pas de sens ; ce ne sont pas nos voisins qui sont inhabités !) du système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est obstinée(pourquoi 'obstinée' ? Dans votre texte, rien ne justifie l'emploi de cet adjectif) (**) S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais chez nous(à faire précéder d'un déterminant possessif). Tant mieux pour la Statue de la Liberté !

    Bonne soirée




    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 18-09-2017 à 19:25:47 (S | E)



    Comme toujours, merci de vos corrections alienor64.


     


     (**) Une belle métaphore espagnole "La realidad es terca".
    J’ajouterais comme une mule.


    pourquoi 'obstinée'
    ? Dans votre texte, rien ne justifie l'emploi de cet adjectif


    Le fait scientifique de notre petitesse ne bouge pas même si le rêve de Star Wars voudrait le déplacer à sa guise. La réalité est, donc, têtu comme une mule qui ne va où elle ne le veut pas.


    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


     


    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée, subite, en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...


    À cet instant,l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?


    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre serait moins probable que de trouver un grain de sable concret  sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à l'espace sidéral  ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées  qu’à clairement inhabitées planètes du système solaire. Donc, personne
    ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.


    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est obstinée. (**) S'il y a une
    civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !


     




    -------------------
    Modifié par rafaelix le 18-09-2017 19:31





    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 19-09-2017 à 01:13:57 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    Le fait scientifique de notre petitesse ne bouge pas même si le rêve de Star Wars voudrait le déplacer à sa guise. La réalité est, donc, têtu (accord)comme une mule qui ne va où elle ne le veut pas(forme négative incomplète : il manque un élément négatif). Dans ce cas, il faut justifier clairement l'emploi de 'obstinée' dans votre texte (et non dans deux lignes explicatives hors contexte, comme ici), car sans précisions, on ne comprend pas ce que vous voulez dire.

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$



    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée, subite(pourquoi, si vous tenez à évoquer la soudaineté de cette idée, ne pas employer 'fulgurante' ? Je pencherais plutôt pour son caractère pénétrant et pourquoi pas obsédant, puisque vous dites que nous tous l'avons en regardant le ciel étoilé. Mais le choix du mot qui exprime le mieux cette idée vous revient), en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant,(espace)l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos têtes(autre mot : 'esprits', au pluriel). Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre serait(indicatif présent) moins probable que de(enlever) trouver un grain de sable concret(c'est une évidence ! sur une plage, le grain de sable est bien concret ! Autre mot) sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio à(autre préposition) l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à clairement inhabitées planètes ( de à : à reformuler car incompréhensible ; enlevez l'adverbe, mettez un déterminant devant le nom suivi d'un adjectif)) du(précisez de quel système solaire vous parlez ; mettez un déterminant possessif précédé d'une préposition) système solaire. Donc, personne
    ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est obstinée(précisez-en la raison). (**) S'il y a une
    civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !

    Bonne soirée



    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 19-09-2017 à 17:21:42 (S | E)

    Merci alienor64.


    (*) Je pencherais plutôt pour son caractère pénétrant et pourquoi pas obsédant, puisque vous dites que nous tous l'avons en regardant le ciel étoilé. Mais le choix du mot qui exprime le mieux cette idée vous revient.  Au début, j’ai choisi « occurrence », dans ce cas, un faux ami de l’Espagnol « ocurrencia », c’est-à-dire, une idée inattendue ou soudaine. Je prends volontiers « fulgurante » que je trouve intéressant pour une prochaine occasion.



    (**) Précisez de quel système solaire vous parlez ; mettez un déterminant possessif précédé d'une préposition. Système solaire, il n’y en a plus qu’un.



    (***) Je le regrette alienor64, mais je n’arrive pas à trouver de meilleurs arguments que les précédents pour l’utilisation de cette métaphore. Après avoir recherché sur ces mots, je crois que « têtue » est plus clair pour décrire ce que la mule fait. Néanmoins, les raisons pour lesquels je le mets sont, à mon avis, distribuées parmi le texte.


    Bonne soirée.



    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée fulgurante (*), en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...


    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos esprits. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?


    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre est moins probable que trouver un grain de sable spécifique sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio vers l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à des planètes inhabitées du (**) système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.


    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est têtue. (***) S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !





    Réponse : Production Écrite - Contribution de leserin, postée le 19-09-2017 à 18:04:22 (S | E)
    Bonjour, rafaelix
    (**) Une belle métaphore espagnole "La realidad es terca".
    J'ajouterais comme une mule.
    ..........................................
    "La realidad es terca" : ce n'est pas une métaphore. C'est simplement une phrase affirmative. Et si vous ajoutez "comme une mule", vous avez une comparaison : "La realidad es terca como una mula". Mais, si vous dites : La realidad es una mula, vous avez une métaphore. Vous avez attribué les qualités d'une mule (terquedad, obstinación, testarudez, tozudez, etc.) à la réalité.
    Lien internet

    Cordialement.



    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 19-09-2017 à 20:06:02 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    (*) Je pencherais plutôt pour son caractère pénétrant et pourquoi pas obsédant, puisque vous dites que nous tous l'avons en regardant le ciel étoilé. Mais le choix du mot qui exprime le mieux cette idée vous revient. Au début, j’ai choisi « occurrence », dans ce cas, un faux ami de l’Espagnol « ocurrencia », c’est-à-dire, une idée inattendue ou soudaine. Je prends volontiers « fulgurante » que je trouve intéressant pour une prochaine occasion.


    (**) Précisez de quel système solaire vous parlez ; mettez un déterminant possessif précédé d'une préposition. Système solaire, il n’y en a plus qu’un. Eh non ! Dans l'Univers, il y a plusieurs soleils ! Voici ce que j'ai trouvé : ' A l’échelle astronomique, notre Soleil n’est qu’une des nombreuses étoiles qui composent notre Galaxie, plusieurs milliards d’autres galaxies peuplent l’Univers. Chaque étoile associée à un groupe de planètes qui gravitent autour d’elle composent un système solaire.' Lien internet



    (***) Je le regrette alienor64, mais je n’arrive pas à trouver de meilleurs arguments que les précédents pour l’utilisation de cette métaphore(voir la remarque de leserin à propos de 'métaphore'). Après avoir recherché sur ces mots, je crois que « têtue » est plus clair pour décrire ce que la mule fait. Néanmoins, les raisons pour lesquels lesquelles je le mets sont, à mon avis, distribuées parmi le texte. Alors, laissons 'têtue' !

    Bonne soirée.


    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$
    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée fulgurante(entre deux virgules pour mettre cet adjectif en valeur)(*), en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos esprits. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre est moins probable que trouver un grain de sable spécifique(cette spécificité peut être une couleur, une forme...) sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio vers l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à des planètes inhabitées du(**)(de notre) système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est têtue. (***) S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !

    Bonne soirée



    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 20-09-2017 à 10:17:17 (S | E)

    Hola leserin.


    Parece que sí, que lo es. Es una personificación, es decir, una asignación de cualidades humanas (o animales) a algo inanimado, que según indica Wikipedia es una metáfora (del tipo ontológico). Lien internet
    No soy, ni de lejos, un experto en lenguas, así que no tengo más opinión sobre esto.

    Otros hermosos ejemplos de esto en las lenguas ambos lados de los Pirineos:
    "Si tú quisieras, Granada,contigo me casaría;daréte en arras y dote;a Córdoba y a Sevilla"

    así como:

    « Avec quelle rigueur, Destin, tu me poursuis ! »


    Un saludo.



    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 20-09-2017 à 10:45:00 (S | E)

    Bonjour alienor64.

    Merci de vos corrections. J'aprends un peu plus de Français avec chaque commentaire de vous.

    Cordialement.

    (*)  Précisez de quel système solaire vous parlez ; mettez un déterminant possessif précédé d'une préposition. Système solaire, il n’y en a plus qu’un. Eh non ! Dans l'Univers, il y a plusieurs soleils ! Voici ce que j'ai trouvé : ' A l’échelle astronomique, notre Soleil n’est qu’une des nombreuses étoiles qui composent notre Galaxie, plusieurs milliards d’autres galaxies peuplent l’Univers. Chaque étoile associée à un groupe de planètes qui gravitent autour d’elle composent un système solaire.'

    Bon, ça va. Mais, en toute rigueur, j'appellerais cela " un système planetaire "... Il y a plusieurs vins mousseux dans le monde, mais seulement un peut être designé " champagne ".


    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée, fulgurante, en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos esprits. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre est moins probable que trouver un grain de sable spécifique sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio vers l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à des planètes inhabitées de notre(*) système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est têtue. S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !



    -------------------
    Modifié par rafaelix le 20-09-2017 10:45





    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 20-09-2017 à 16:46:03 (S | E)

    Bonjour rafaelix

    Votre texte est presque parfait !



    Bon, ça va. Mais, en toute rigueur, j'appellerais cela " un système planétaire "... Il y a plusieurs vins mousseux dans le monde, mais seulement un peut être désigné " champagne ". Oui !!!


    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée, fulgurante, en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos esprits. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre est moins probable que trouver un grain de sable spécifique(remplacez cet adjectif par ce qu'il représente de spécial : une couleur, une forme, un poids... 'un grain de sable bleu/ vert/ carré... que sais-je !) sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio vers l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à des planètes inhabitées de notre(*) système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est têtue. S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !

    Bon après-midi



    Réponse : Production Écrite - Contribution de rafaelix, postée le 20-09-2017 à 19:13:34 (S | E)
    Le voilà.

    $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    L'être humain déteste la solitude. Nous sommes des animaux sociaux, donc nous avons peur de nous retrouver tout seuls, même dans le plus bel endroit. C'est pour cela que nous tous avons la même idée, fulgurante, en regardant le ciel plein d'étoiles : là-haut, il doit y avoir quelqu'un d'autre...

    À cet instant, l'imagination s'envole. Les images des petites créatures vertes avec de longs bras se forment dans nos esprits. Elles nous surveillent sans doute, et communiqueront avec quelque conducteur perdu dans une région désertique en changeant le canal de sa radio pour former des phrases. Ensuite, leur soucoupe volante se dirigera vers la Maison Blanche ou vers la Statue de la Liberté (comme les martiens en veulent à cette belle dame ! Ne savent-ils pas qu'elle est française ?...) pour les détruire. À la fin, ils auront conquis la planète et nous serons leurs esclaves... Cela est, du moins, le futur que les films nous ont montré ; pourquoi donc le mettre en doute ?

    La principale raison est que la possibilité d'une rencontre avec des extraterrestres est extrêmement faible. L'univers est tellement immense et nous sommes si minuscules que cette rencontre est moins probable que trouver un grain de sable en forme de dodécaèdre régulier sur une plage les yeux fermés en écoutant « Despacito » à plein volume. Par ailleurs, nos émissions de radio vers l'espace sidéral ont commencé il y a peu de temps et ne sont arrivées qu’à des planètes inhabitées de notre système solaire. Donc, personne ne nous surveille parce que personne ne nous connaît. C'est triste mais c'est comme ça.

    Il est beau de rêver de fusées spatiales et de batailles où les hommes luttent contre le côté sombre de la Force, mais la réalité est têtue. S'il y a une civilisation sur une autre planète, il est bien possible que nous ne soyons jamais conscients d'elle et vice-versa. Les extraterrestres ne connaîtront jamais notre chez nous. Tant mieux pour la Statue de la Liberté !



    Réponse : Production Écrite - Contribution de alienor64, postée le 20-09-2017 à 22:51:09 (S | E)

    Bonsoir rafaelix

    Je n'ai qu'un mot : 'Bravo' !

    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français
    Share : Facebook / Google+ / Twitter / ...