Add a new lesson / test / 1 lesson per week
Log in!

Click here to log in
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  




    Ads:





    Commentaire

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Commentaire
    Message de chloe8 posté le 14-12-2019 à 11:03:12 (S | E | F)
    Croyez- moi, Vicomte, on acquiert rarement les qualités  dont on peut se passer. Combattant sans risque, vous devez  agir sans précaution. En effet, pour vous autres hommes,  les défaites ne sont que des succès de moins. Dans cette  partie si inégale, notre fortune est de ne pas perdre, et votre  malheur de ne pas gagner. Quand je vous accorderais autant  de talents qu’à nous, de combien encore ne devrions- nous pas vous surpasser, par la nécessité où nous sommes d’en faire un continuel usage !

    Supposons, j’y consens, que vous mettiez autant d’adresse  à nous vaincre que nous à nous défendre ou à céder, vous conviendrez au moins qu’elle vous devient inutile après le succès. Uniquement occupé de votre nouveau goût,  vous vous y livrez sans crainte, sans réserve : ce n’est pas à vous que sa durée importe.
    En effet, ces liens réciproquement
    Bonjour, je suis entrain d'analyser une partie de la lettre 81 des liaisons dangereuses et je ne parviens à analyser, à comprendre le sens des deux phrases en rouge!
    Pourriez vous m'aider s'il vous plait?
    Merci d'avance
    je reposte cette question car il y a eu un beug pour celle d'avant


    Réponse : Commentaire de gerondif, postée le 14-12-2019 à 11:51:21 (S | E)
    Bonjour
    Quand à le sens de :
    Quand bien même je vous accorderais, même si je vous accordais.
    Supposons que a le sens de si.



    Réponse : Commentaire de bridg, postée le 14-12-2019 à 12:07:56 (S | E)
    Bonjour !
    Dans cette lettre, la Marquise de Merteuil fait son autoportrait en tant que femme subissant la conditions de femmes de l'époque et commence à se détacher de la complicité qu'elle entretenait avec le Marquis de Valmont qui profite des privilèges liés à tous ceux de son sexe.

    "Quand je vous accorderais autant  de talents qu’à nous, de combien encore ne devrions- nous pas vous surpasser, par la nécessité où nous sommes d’en faire un continuel usage !"
    Traduction : Si je vous reconnaissais autant de qualités que les femmes (si nous étions reconnues à qualités égales), il faudrait, comme d'habitude, que nous fassions encore mieux que vous (sous-entendu : pour que vous consentiez à les reconnaître.)

    "Supposons, j’y consens, que vous mettiez autant d’adresse  à nous vaincre que nous à nous défendre ou à céder, vous conviendrez au moins qu’elle vous devient inutile après le succès".
    Traduction : Si j'y arrivais (si j'acceptais de me surpasser), vous mettriez autant d'énergie à me surpasser que j'en mettrais à vous prouver mes capacités...

    Vous trouverez une aide pour l'analyse de cette lettre ici : Lien internet

    Bon courage




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français
    Share : Facebook / Google+ / Twitter / ...