Learn French 100% free Get 1 free lesson per week // Add a new lesson
Log in!

> Log in <
New account
4 million accounts created!
JOIN our free club and learn French now!




Get a free French lesson every week!

  • Home
  • Contact
  • Print
  • Guestbook
  • Report a bug


  •  



    Correction : Etudiants et pandémie

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction : Etudiants et pandémie
    Message de leila2022 posté le 04-12-2022 à 15:13:58 (S | E | F)
    Bonjour 👋 J'espère que vous allez tous bien et en bonne santé. Merci de m'aider à corriger ce texte.

    La situation des étudiants universitaires dans la pandémie de Covid-19 a été la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains universitaires s'y opposent fortement parce qu'ils veulent savoir quand, ou jusqu'à quel point, ils peuvent retourner à l'université pour différentes circonstances; especialmente ceux qui viennent de loin et louer des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse. Juste parce que la situation est devenue incontrôlable... Eh bien, dans mon cas personnel, j'ai suivi mes cours virtuellement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal la virtualité. Ont a passé des heures devant l'écran vraiment épuisantes et la façon dont le professeur a dirigé la leçon n'était pas très interactive. Ils ont Reçu un peu de capacité, mais cela reste toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne peuvent pas allumer toutes les caméras car cela ralentit la connexion. Certains enseignants trouvent plus facile zoom pour les cours, d'autres trouvent plus facile le meet. Comme ça, nous sommes obligatoirement adaptés à la nouvelle situation et entrés dans le monde de virtualité et de l'éducation en ligne. 


    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 04-12-2022 à 16:14:28 (S | E)
    Bonjour
    Erreurs en bleu.
    J'espère que vous allez tous bien et (allez ne pourra pas être mis en commun. Il faut ajouter : et que vous êtes en bonne santé)en bonne santé. Merci de m'aider à corriger ce texte.

    La situation des étudiants universitaires dans (plutôt pendant) la pandémie de Covid-19 a été la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains universitaires s'y opposent (un temps du passé, un passé composé par exemple, serait plus logique ici) fortement parce qu'ils veulent (un imparfait irait mieux) savoir quand, ou jusqu'à quel point (j'aurais plutôt dit "dans quelle mesure" ou "sous quelles conditions", " à partir de quand". Le retour à l'université est une action unique : on y retourne ou on n'y retourne pas, cette action ne peut pas se graduer, on ne peut pas dire "je retourne à l'université jusqu'à un certain point". Par contre, si on dit "jusqu'à quel point supporte-t-il tes sarcasmes ?", on peut mesurer la dose au delà de laquelle il va craquer) , ils peuvent (un conditionnel irait mieux) retourner à l'université pour différentes circonstances (sens de cette expression ?) ; especialmente (orthographe espagnole ou anglaise. ) ceux qui viennent de loin et louer (à conjuguer au présent) des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse. Juste parce que la situation est(auxiliaire à mettre à l'imparfait, pour avoir le plus que parfait du verbe devenir) devenue incontrôlable... Eh bien, dans mon cas personnel, j'ai suivi mes cours virtuellement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal avec la virtualité (on dirait en langage courant (avec les cours à distance / du mal à donner des cours à distance). Ont ( Une lettre en trop ! Vous confondez avec ils ont, verbe avoir au présent) a passé (si vous décrivez une répétition de cours au fil des jours, un imparfait irait mieux) des heures devant l'écran vraiment épuisantes (à mettre plus près du nom sur lequel porte l'adjectif) et la façon dont le professeur a dirigé (idem, un imparfait traduirait davantage cette lassitude devant la répétition d'une situation désagréable) la leçon (plutôt un pluriel de généralité) n'était pas très interactive. Ils ont Reçu un peu de capacité (Que voulez-vous dire ? Ils n'étaient pas bien formés ? Ils avaient peu d'expérience en la matière ? Ils ont fait de leur mieux ? Ils ont progressé petit-à-petit ? Ils s'y sont habitués ?), mais cela reste toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne peuvent pas allumer toutes les caméras (j'aurais dit : chacun leur caméra) car cela ralentit la connexion. Certains enseignants trouvent "zoom"plus facile pour les cours, d'autres trouvent "meet" plus facile. (Et-ce que "zoom" et "meet" sont des programmes de communication à distance ?) Comme ça ( Je ne vois pas bien ce que signifie "comme ça" ici ? Ainsi ? Par conséquent? de ce fait ? Du coup ?) , nous nous sommes obligatoirement adaptés à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de virtualité et de l'éducation en ligne. 

    Veuillez poster une version corrigée de votre texte.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 04-12-2022 à 19:33:01 (S | E)
    Merci beaucoup pour votre aide !

    La situation des étudiants universitaires pendant la pandémie de Covid-19 était la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains universitaires s'y sont opposés fortement parce qu'ils voulaient savoir quand, et dans quelles conditions le retour à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse parce que la situation était devenue incontrôlable... Eh bien, dans mon cas personnel, j'ai suivi mes cours virtuellement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal avec les cours à distance; des heures devant l'écran plus épuisantes et la façon dont le professeur a été dirigé les cours n'était pas très interactif car Ils n'étaient pas bien formés sur l'utilisation de la technologie, malgré ça ils ont fait de leur mieux, mais cela reste toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne peuvent pas allumer chacun leur caméra car cela ralentit la connexion. Certains enseignants pensent que "zoom" est le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvent que "meet" est le plus simple. En conséquence, nous nous sommes inévitablement adaptés à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de la virtualisation et de l'éducation en ligne.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 04-12-2022 à 23:59:08 (S | E)
    Bonjour
    La situation des étudiants universitaires pendant la pandémie de Covid-19 était la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains universitaires s'y sont opposés fortement (on entend plus souvent "fortement opposés") parce qu'ils voulaient savoir quand et dans quelles conditions le retour (vous avez remplacé un verbe par un nom, du coup, la phrase n'est pas viable : dans votre texte de départ, vous aviez un sujet "ils" et les verbes "pouvoir retourner", pouvoir pouvant être mis au conditionnel) à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse parce que la situation était devenue incontrôlable... Eh bien, dans mon cas personnel (on dit souvent " en ce qui me concerne"), j'ai suivi mes cours virtuellement (on dit souvent "à distance", ou, pour éviter la répétition, "par télé-enseignement"), et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal avec les cours à distance; (il faudrait mettre un verbe (passer des heures par exemple) et un sujet ici car sinon, la première phrase sans verbe est bancale)des heures devant l'écran plus épuisantes(mettez épuisantes/ très épuisantes/de plus en plus épuisantes derrière le mot heures) et la façon dont le professeur a été dirigé (mettez plutôt un imparfait) les cours n'était pas très interactif (à accorder avec "la façon") car ils n'étaient pas bien formés sur à l'utilisation de la technologie (point), malgré ça ils ont fait de leur mieux, mais cela reste (imparfait?) toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne peuvent (imparfait?) pas allumer chacun leur caméra car cela ralentit(imparfait?) la connexion. Certains enseignants pensent(imparfait?) que "zoom" est le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvent(imparfait?) que "meet" est le plus simple. En conséquence ("par conséquent" est plus courant), nous nous sommes inévitablement (inévitablement donne une idée de malheur, de calamité. Vous vouliez sans doute dire : nous avons fini par nous adapter à... il a bien fallu que nous nous adaptions...nous avons dû nous adapter...) adaptés à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de la virtualisation et de l'éducation en ligne.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 06-12-2022 à 17:30:02 (S | E)

    Bonsoir et merci encore pour votre aide.
    La situation des étudiants universitaires pendant la pandémie de Covid-19 était la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains universitaires s'y sont fortement opposés parce qu'ils voulaient savoir quand et dans quelles conditions ils pourraient retourner à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse parce que la situation était devenue incontrôlable... en ce qui me concerne, j'ai suivi mes cours par télé-enseignement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal de passer des heures de plus en plus épuisantes ; et la façon dont la majorité des professeurs dirigeaient les cours n'était pas très interactive, car ils n'étaient pas bien formés à l'utilisation de la technologie. Pourtant, ils ont fait de leur mieux, mais cela restait toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne pouvaient pas allumer chacun leur caméra parce que cela ralentissait la connexion. Certains enseignants pensaient que "zoom" est le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvaient que "meet" est le plus simple. Par conséquent, nous avons fini par nous adapter à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de la virtualisation et de l'éducation en ligne.





    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 06-12-2022 à 18:51:19 (S | E)
    Bonjour
    Pour moi, un universitaire est un professeur d'université. Mais je pense que vous parlez plutôt des étudiants quand vous dites : Certains universitaires s'y sont fortement opposés parce qu'ils voulaient savoir quand et dans quelles conditions ils pourraient retourner à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Non ?



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 06-12-2022 à 20:23:39 (S | E)
    Bonsoir Gerondif j'espere que Vous allez bien. Si, je parle des étudiants universitaires.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 06-12-2022 à 20:30:33 (S | E)
    Il faudrait alors dire : Certains étudiants s'opposent. On différencie assez facilement un écolier, un élève et un étudiant, on se doutera que l'étudiant va à l'université sans l'adjectif "universitaire".



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 06-12-2022 à 22:15:08 (S | E)
    Genial. Merci beaucoup.
    La situation des étudiants universitaires pendant la pandémie de Covid-19 était la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains étudiants s'opposent parce qu'ils voulaient savoir quand et dans quelles conditions ils pourraient retourner à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse parce que la situation était devenue incontrôlable... en ce qui me concerne, j'ai suivi mes cours par télé-enseignement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal de passer des heures de plus en plus épuisantes ; et la façon dont la majorité des professeurs dirigeaient les cours n'était pas très interactive, car ils n'étaient pas bien formés à l'utilisation de la technologie. Pourtant, ils ont fait de leur mieux, mais cela restait toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne pouvaient pas allumer chacun leur caméra parce que cela ralentissait la connexion. Certains enseignants pensaient que "zoom" est le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvaient que "meet" est le plus simple. Par conséquent, nous avons fini par nous adapter à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de la virtualisation et de l'éducation en ligne.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 07-12-2022 à 10:55:12 (S | E)
    Certains étudiants s'y sont fortement opposés, comme vous le mettiez, pour respecter la concordance des temps.

    , et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal à passer des heures de plus en plus épuisantes (à faire quoi ?). En outre, la façon dont la majorité des professeurs dirigeaient leurs cours n'était pas très interactive, car ils n'étaient pas bien formés à l'utilisation de la technologie.

    Finalement, il vaudrait mieux mettre les verbes à l'imparfait dans :
    Certains enseignants pensaient que "zoom" était le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvaient que "meet" était le plus simple.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 08-12-2022 à 14:24:50 (S | E)
    Bonjour gerondif j'espere que vous allez bien.
    La situation des étudiants universitaires pendant la pandémie de Covid-19 était la même partout dans le monde. En raison des protocoles sanitaires et de l'apparition de la pandémie, il a été décidé de fermer l'université pour empêcher la propagation et la transmission du virus. Certains étudiants s'y sont fortement opposés parce qu'ils voulaient savoir quand et dans quelles conditions ils pourraient retourner à l'université, en particulier ceux qui venaient de loin et louaient des appartements. Malheureusement, ni le ministre de l'Éducation ni le président lui-même n'avaient d'idée jusqu'à ce qu'un autre avis soit émis, il n'y avait donc pas de réponse parce que la situation était devenue incontrôlable... en ce qui me concerne, j'ai suivi mes cours par télé-enseignement, et même mes professeurs ont eu beaucoup de mal de passer des heures de plus en plus épuisantes devant l'écran. En outre, la façon dont la majorité des professeurs dirigeaient les cours n'était pas très interactive, car ils n'étaient pas bien formés à l'utilisation de la technologie. Pourtant, ils ont fait de leur mieux, mais cela restait toujours nouveau pour nous tous. Les étudiants ne pouvaient pas allumer chacun leur caméra parce que cela ralentissait la connexion. Certains enseignants pensaient que "zoom" était le programme de communication le plus facile à utiliser en classe, tandis que d'autres trouvaient que "meet" était le plus simple. Par conséquent, nous avons fini par nous adapter à la nouvelle situation et sommes entrés dans le monde de la virtualisation et de l'éducation en ligne.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de gerondif, postée le 08-12-2022 à 14:28:43 (S | E)
    Bonjour
    Votre texte est à présent correct hormis cette erreur :
    mes professeurs ont eu beaucoup de mal de à passer des heures de plus en plus épuisantes devant l'écran.



    Réponse : Correction : Etudiants et pandémie de leila2022, postée le 10-12-2022 à 00:14:07 (S | E)
    génial. Merci beaucoup gerondif pour votre aide.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français